Que faut-il vérifier lors de la visite du logement ?

Visite du logement

Si vous avez repéré un logement qui vous parait répondre à vos critères d’un logement idéal, procéder à la visite sera la prochaine étape. Après être entré en contact directement avec le propriétaire, ou avec l’agent immobilier, responsable du bien que vous voulez acquérir ou louer, il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour faire la visite du logement. Lors de la visite, il y a certains détails que vous devez suivre de près. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

Faites le tour du quartier

Avant de conclure une vente ou une location de logement, assurez-vous d’avoir acquis toutes les informations essentielles concernant le bien et son entourage. Avant la visite du logement lui même, visiter le quartier est une étape à ne pas négliger. L’emplacement de l’immeuble peut influer sur sa valeur et son prix. Si le quartier comporte certains atouts, comme un espace vert, des commerces et des écoles, des transports en commun à proximité, etc., c’est déjà un très bon point.

Si par contre, le quartier et/ou le voisinage sont trop bruyants, il faut se demander si finalement, louer ou acheter le logement représenterait réellement une bonne idée. Aussi, si l’immeuble est à usage d’habitation et de commerce à la fois, vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un commerce de bouche, car cela pourrait engendrer des incommodités et des désagréments au sein de l’immeuble, avec les odeurs et les personnes qui circulent sans arrêt dans le hall.

Lors de la visite du logement, repérez les travaux qu’il reste à faire

Les travaux qu’il faudrait réaliser pour entretenir ou pour rénover le logement sont surtout des détails qui incombent à un acquéreur potentiel. Si vous envisagez d’acheter le bien, soyez bien attentif et vigilant. Pour ce faire, vous pouvez tester les équipements qui se trouvent dans la salle d’eau par exemple.

Lors de la visite du logement, détectez s’il y a des fissures sur les murs ou sur le plafond, parce que cela pourrait révéler une fuite d’eau causée par un problème d’infiltration d’eau qu’il faut réparer rapidement, ou un problème lié à la construction. À part cela, les fenêtres et les portes sont aussi à tester pour faire un constat de leur état, mais aussi pour voir s’il n’y a aucune défaillance dans leur fonctionnement, surtout s’il s’agit d’une baie vitrée.

Avant d’arrêter votre choix, comptabilisez d’abord le coût approximatif des travaux que vous devez encore réaliser. Sachez que seul un appartement en bon état pourrait vous offrir le maximum de confort si vous envisagez de louer.

Connaître les charges en copropriété

Vivre dans un immeuble génère des charges que vous allez partager avec les autres propriétaires de logement. En principe, ces charges concernent les frais destinés à payer les factures occasionnées par des travaux d’entretien, et pour faire fonctionner l’immeuble (administration de l’immeuble). Quant aux charges exceptionnelles, elles ne s’adressent pas à l’ensemble de la copropriété, mais seulement à ceux qui trouvent un intérêt dans l’utilisation des équipements en question.

Gardez aussi un œil sur les procès-verbaux des assemblées générales qui ont eu lieu pour que vous puissiez suivre les grandes lignes qui animent la vie de la copropriété, comme les conflits de voisinage, les évènements pour consolider les relations entre copropriétaires, etc.

Laisser un commentaire